Galerie @commerce des reproductions et affiches des oeuvres Ydan Sarciat - éditées sur papier ou toile signées manuscrite par l'artiste
SITE DE L'ARTISTE
visitez le site Google de l'artiste
Mon Bllog
visite du blog ydan
Carte cadeau
Offrir un bon d’achat
FRAIS DE LIVRAISON OFFERTS
Dès 49€ d'achat ! (en france)

Presse la semaine des landes st paul les dax d’ Ydan 

La Semaine des Landes du 2 au 8 septembre 1999

SAINT-PAUL-LES-DAX Figer le mouvement

Peu de rapports entre le Pitt, l'enceinte où se déroule le combat de coqs aux Antilles, et l'arène, si ce n'est la tolérance coutumière (1).
Et Sarciat Ydan, double signature d'un peintre lando-antillais spécialisé dans l'aérographie et l'art numérique.
L'itinéraire rapporte vingt ans de travaux, depuis la première exposition à Saubusse en 1979. Des premières années où Didier Sarciat peignait après son travail d'instituteur dacquois à l'invention de cette technique qui projette la peinture sur la toile via une sorte de pistolet.
"Sans contact direct avec la toile". Le résultat ? Des œuvres en mouvement, souvent consacrées au sport, où la subtilité de chacun des éléments les plus infimes produit une scène furtive mais hyper-réaliste. "Ce qui est difficile avec le sport, c'est de retrouver le mouvement exact. Il faut d'abord travailler la fluidité des corps". Quelque soit la
position : corrida, rugby, football, pelote basque, formule 1, sports d'hiver (Sarciat Ydan a consacré à Albertville une exposition sur les Sports olympiques à l'Espace 92, athlétisme, voile, golf etc.
"Je commence à faire des croquis de surf" annonce celui qui signe ce type d'œuvre du nom de sa technique, Ydan, gardant le nom Sarciat pour ses œuvres classiques (pastels...). L'importance de l'exposition (50 à 70 toiles et
sculptures) permet aussi de suivre l'évolution de cet artiste autodidacte et de le retrouver sur des thèmes plus figés. Les Antilles ou les déserts l'inspirent.
"L'œuvre doit être unique" Ces croquis de surf doivent être d'un nouveau type puisque l'artiste découvre à présent le
numérique. "C'est d'abord un outil car la réalisation numérique n'est pas une création totale parce qu'elle n'a pas d'unicité : on peut la reproduire à volonté. Mais j'y trouve un très grand intérêt, celui de permettre d'oser. Sur.un projet, on peut toujours suivre à fond une idée tout en ayant la possibilité de revenir en arrière. Cela n'empêche d'ailleurs pas qu'il faille à un moment finaliser.
Mais, chez moi, c'est l'esquisse numérique qui à présent permet l'œuvre picturale. L'exposition permet d'ailleurs de comparer les deux sur un certain nombre de toiles" Ceux qui ne pourront pas se rendre du 4 au 15 septembre,de 14h30 à 18h30, à la grange de Christus pour cette exposition surprenante s'arrêteront devant les fresques murales
qu'Ydan a réalisé au gymnase de St-Geours-de-Maremne.

Afin de vous offrir une expérience utilisateur optimale sur le site, nous utilisons des cookies fonctionnels qui assurent le bon fonctionnement de nos services et en mesurent l’audience. Certains tiers utilisent également des cookies de suivi marketing sur le site pour vous montrer des publicités personnalisées sur d’autres sites Web et dans leurs applications. En cliquant sur le bouton “J’accepte” vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre page “Informations sur les cookies” ainsi que notre “Politique de confidentialité“. Vous pouvez ajuster vos préférences ici.