Galerie @commerce des reproductions et affiches des oeuvres Ydan Sarciat - éditées sur papier ou toile signées manuscrite par l'artiste
SITE DE L'ARTISTE
visitez le site Google de l'artiste
Mon Bllog
visite du blog ydan
Carte cadeau
Offrir un bon d’achat
FRAIS DE LIVRAISON OFFERTS
Dès 49€ d'achat ! (en france)

Un monde ovale coupe du monde de rugby d’Ydan Sarciat

Ydan entouré d’Eric Platel et de Jacques Verdier rédacteur du midi olympique   

Un Monde Ovale

Le site d'une chanson de RUGBY. Pour certains, LA CHANSON DU RUGBY, avec des paroles, une musique... des musiques, des chants, des histoires, des témoignages, de la générosité, quelques souvenirs, un écho de troisième mi-temps, une pointe de nostalgie et de fraternité.

Un Voyage organisé par Phileog dans le pays du grand  nuage blanc...Paysages et cultures se mélangent 
pour découvrir le célèbre  Haka de nos amis All Blacks

 

Après l'accueille des femmes de nos joueurs a la maison de France de la FFR
L'équipe du Monde Ovale se rend au stade mythique
Eden park d'Aucland
Les rues d'Auckland et la magie de ses habitants ...
Un peuple d'une gentillesse et d'une poésie exceptionnelles...
L'affrontement a révélé  un peuple souverain au royaume du rugby
Un Haka qui transpire toute l'âme de ce beau Pays...
 
Le Haka
 
Ka mate Ka mate 
Je meurs, je meurs 

Ka ora Ka ora 
Je suis vivant, je suis vivant 

Ka mate Ka mate 
Je meurs, je meurs 

Ka ora Ka ora 
Je suis vivant, je suis vivant 

Tenei Te Tangata Puhuruhuru 
C'est l'homme chevelu 

Nana i tiki mai whakawhiti te ra 
Qui a fait briller le soleil à nouveau pour moi 

Ah Upane Upane 
Un pas vers le haut, puis un autre 

Upane Kaupane 
Un pas vers le haut, un autre 

Whiti te ra 
Le Soleil brille ! 


Alors qu'il fuyait certains de ses ennemis, 
un grand chef local se réfugia auprès de Te Wharerangi (un homme connu pour être particulièrement hirsute) 
il lui demanda de l'aide. 

Il le cache dans une sorte de puits. Sa femme (Te Rangikoaea) se posta devant cette cachette, en raison de son "pouvoir" neutralisant  protection accordé aux organes génitaux féminins par les Maoris .

Alors qu'ils approchaient de la cachette, Te Rauparaha aurait murmuré "Ka mate ! Ka mate !" (je meurs, je meurs). Te Rangikoaea affirma aux poursuivants que Te Rauparaha était parti. Ce dernier murmura alors "Ka ora, ka ora" (je vis, je vis).

Les guerriers se laissèrent convaincre et partirent. D'où les dernières strophes, qui remercient l'homme chevelu, Te Wharerangi et décrivent sa sortie du puits et le fait qu'il voit à nouveau la lumière.

En définitive, c'est un chant dont les paroles sont tout sauf violentes...

(Modifiez le titre)

Afin de vous offrir une expérience utilisateur optimale sur le site, nous utilisons des cookies fonctionnels qui assurent le bon fonctionnement de nos services et en mesurent l’audience. Certains tiers utilisent également des cookies de suivi marketing sur le site pour vous montrer des publicités personnalisées sur d’autres sites Web et dans leurs applications. En cliquant sur le bouton “J’accepte” vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre page “Informations sur les cookies” ainsi que notre “Politique de confidentialité“. Vous pouvez ajuster vos préférences ici.