Galerie @commerce des reproductions et affiches des oeuvres Ydan Sarciat - éditées sur papier ou toile signées manuscrite par l'artiste
SITE DE L'ARTISTE
visitez le site Google de l'artiste
Mon Bllog
visite du blog ydan
Carte cadeau
Offrir un bon d’achat
FRAIS DE LIVRAISON OFFERTS
Dès 49€ d'achat ! (en france)

Presse kiwi de l’Adour le rond point  d’ Ydan Sarciat

Jean-Marc Poigt, président de l’association de promotion du kiwi de l’Adour (à gauche), et l’artiste Ydan Sarciat, au pied du rond-point où trône fièrement le kiwi de l’Adour. © C.A / Le Sillon

Le kiwi, production emblèmatique de l'Adour

En une quarantaine d’années, le fruit importé de Nouvelle-Zélande a su se faire une place de choix sur les bords de l'Adour et des Gaves, au point d’en devenir un véritable emblème.

 
Le 29 octobre, les acteurs économiques de la filière ont officiellement inauguré le rond-point du kiwi de l’Adour à Peyrehorade (route de Bayonne). « L’idée de ce rond-point revient aux jeunes producteurs de la zone réunis au sein de la commission marketing, indique Jean-Marc Poigt, président de l’association de promotion du kiwi de l’Adour. Tout comme avec le rond-point de la chaise à Hagetmau, il s’agit d’identifier le territoire par sa production majeure… tout en souhaitant au kiwi de ne pas connaître le même destin que l’industrie du meuble ! »
Actions de communication
Si l’association voulait investir un rond-point, elle ne savait pas vraiment quelle forme pourrait prendre le décor. « On avait pensé à des arbres… » Mais la rencontre avec l’artiste Ydan Sarciat, qui avait déjà réalisé les ronds-points du livre d’école et du pot de résine à Saint-Geours-de-Maremne, a été décisive. « Le consommateur ne voit pas les arbres, mais seulement le fruit, leur a fait remarquer l’artiste. C’est donc le fruit qu’il faut mettre en scène ».
Un énorme kiwi coupé en deux pour en voir le cœur et estampillé du Label Rouge et de l’IGP (identification géographique protégée) trône donc au milieu d’un rond-point nouvellement créé par la communauté de communes du Pays d’Orthe. Si l’équipement routier a été financé par des fonds publics (conseil général, communauté de communes et commune de Peyrehorade), le décor (19.000 euros), pour sa part, « n’a pas coûté un centime au contribuable, tient à préciser Jean-Marc Poigt. Il a été entièrement financé par l’association », et plus particulièrement par les deux entreprises du secteur : Sikig et Kiwifruits de France.
L’inauguration du rond-point a résonné comme un top départ pour le lancement de la saison du kiwi de l’Adour. Début novembre commence en effet le ramassage du millésime 2010. Durant une dizaine de jours, le ballet des tracteurs et des palox sera incessant. Si la récolte s’annonce belle en qualité, l’évènement de l’année sera l’apposition pour la première fois sur les fruits du signe européen IGP. Pour marquer le coup, l’association de promotion du kiwi de l’Adour organisera une grande conférence de presse au salon international fruits et légumes Fruit Logistica à Berlin (Allemagne) le 10 février prochain. « À cette occasion, la filière s’adressera à la presse européenne et aux distributeurs pour faire connaître ce fruit d’exception, poursuit Jean-Marc Poigt. Un petit-déjeuner de presse sera organisé et un dossier de presse numérique traduit en anglais, allemand et espagnol, remis aux journalistes de la presse professionnelle et économique. Un clip intitulé ”Immersion en territoire du kiwi de l’Adour” sera par ailleurs diffusé pour valoriser, en images, le beau territoire sur lequel est cultivé ce fruit de l’Adour et de nulle part ailleurs ».
Les actions de communication ne s’arrêteront pas là. À destination des consommateurs, des opérations commerciales d’envergure seront organisées un peu partout en France. Quelque 175 journées d’animations sont ainsi programmées en magasins de janvier à avril, en région mais aussi sur Paris et l’Ile-de-France. Et bien évidemment, le kiwi de l’Adour sera présent sur la toile sur le site Internet de Qualité Landes, mais aussi sur des sites communautaires, comme Facebook et You Tube.
Jean-Marc Poigt a enfin été fier d’annoncer un « scoop de dernière minute ». En effet, la veille de l’inauguration, un courrier de La Poste lui annonçait qu’elle avait retenu le kiwi de l’Adour pour représenter l’Aquitaine dans sa nouvelle série philatélique « La France comme j’aime », à paraître en 2011. Le timbre sera édité à 20.000 exemplaires.
Cécile Agusti

 

Presse Kiwi de l’Adour Une IGP en or vert

Jean-Marc Poigt, représentant les kiwiculteurs, et l'artiste Ydan Sarciat qui a réalisé le kiwi géant. PHOTO LOÏC DEQUIER

Une IGP en or vert Cette nouvelle identification européenne va marquer la saison 2010-2011

Après les chrysanthèmes, le kiwi. Depuis plus de trente ans maintenant, dans la vallée de l'Adour, personne n'ignore plus que la première semaine de novembre sonne le début de la cueillette des kiwis. Tous à vos hottes pour collecter les petits fruits à l'inimitable tranche verte gorgée de vitamine C. À partir du 6 novembre sur la nationale 117, le ballet des tracteurs chargés de palettes de fruits va commencer pour une dizaine de jours. Et passera inévitablement autour du rond-point de Peyrehorade, décoré d'un kiwi géant qui fait partie du paysage. Il était inauguré vendredi matin. Une manière toute symbolique de lancer une saison pas tout à fait comme les autres.
« Une saison à marquer dans les annales », selon Jean-Marc Poigt, exploitant agricole à Hastingues et président de l'ODG (organisme de défense et de gestion) Kiwi de l'Adour. Pour la première fois en effet, vont arriver des kiwis « stickés » « IGP » (identification géographique protégée) sur les étals. Un sigle qui garantira aux consommateurs français, européens et du reste du monde que ces fruits sont produits et conditionnés dans la zone des pays de l'Adour.
 
« Nous l'avons obtenu en juin 2009 et nous y travaillions depuis plus de dix ans. C'est un plus évidemment pour tous les marchés. Les Chinois, par exemple, sont particulièrement avides d'IGP. »
20 000 tonnes
Tous les acteurs de la filière kiwi vont donc s'occuper désormais à le faire savoir. Cela se traduira par d'importantes opérations de promotions du kiwi de l'Adour IGP, notamment au Salon international des fruits et légumes, qui se tient cette année à Berlin.
Sur le marché français, la consommation du kiwi se porte toujours bien avec l'an dernier une augmentation de 7 %. La production pour la récolte 2009-2010 se situait autour de 21 800 tonnes. Selon Jean-Marc Poigt, elle devrait être à peu près équivalente cette année. « Nous avons eu pas mal de froid ces derniers temps, note le président et des conditions météo moyennes avec un manque d'eau en août. Le calibre sera peut-être un peu moins gros que l'an dernier. Mais c'est plutôt une bonne production. Nous devrions tourner autour des 20 000 tonnes. »
L'ODG kiwi de l'Adour regroupe aujourd'hui 365 producteurs, et sept entreprises.
Ce petit fruit venu d'ailleurs a permis à beaucoup de jeunes agriculteurs de pérenniser l'activité de nombreuses exploitations agricoles dans ce secteur du sud des Landes et d'une partie des Pyrénées-Atlantiques. Le Label rouge en 1992 et désormais l'IGP constituant deux forts atouts.
Le kiwi valait bien qu'on lui dédie un rond-point. C'est Martine Farré, chargée de communication à la Chambre d'agriculture, qui, en apercevant un livre géant sur un rond-point à Saint-Geours-de-Maremne, a eu l'idée de faire appel à Ydan Sarciat qui a beaucoup travaillé pour redonner à la coque métallique transportée là un aspect plus vrai que nature. Avec de la résine et du sable pour donner ce toucher granuleux. Et n'espérez pas les emporter. Il a lesté ce kiwi-là de 2 tonnes de sable introduites à coups de seau.
Ou comment un fruit que l'on disait exotique, il y a plus de trente ans s'est forgé une véritable identité sud-landaise. Désormais, même les touristes qui passeront par là ne pourront plus l'ignorer.

Par CHRISTINE LAMAISON
Afin de vous offrir une expérience utilisateur optimale sur le site, nous utilisons des cookies fonctionnels qui assurent le bon fonctionnement de nos services et en mesurent l’audience. Certains tiers utilisent également des cookies de suivi marketing sur le site pour vous montrer des publicités personnalisées sur d’autres sites Web et dans leurs applications. En cliquant sur le bouton “J’accepte” vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre page “Informations sur les cookies” ainsi que notre “Politique de confidentialité“. Vous pouvez ajuster vos préférences ici.