Galerie @commerce des reproductions et affiches des oeuvres Ydan Sarciat - éditées sur papier ou toile signées manuscrite par l'artiste
SITE DE L'ARTISTE
visitez le site Google de l'artiste
Mon Bllog
visite du blog ydan
Carte cadeau
Offrir un bon d’achat
FRAIS DE LIVRAISON OFFERTS
Dès 49€ d'achat ! (en france)

Le congrés de la FFR,a Marseille d’Ydan Sarciat

MARSEILLE PALAIS DE PHARO 25 et 26 JUIN 2005 - Congrès de la FFR

Présentation d’une exposition de 20 digigraphies sur le thème du rugby dans le cadre du Palais de Pharo (Marseille) où se déroula le congrès de la Fédération française de Rugby 2005.

Inauguration de l’exposition par M. LAPASSET, Président de la Fédération française de Rugby.

Illustration du CD “ le Dimanche à 15 heures “ vendu pour une tombola au profit de la Fondation Albert Ferrasse/F.F.R. – Aide aux grands blessés du Rugby.

Présentation de la chanson le “ Dimanche à 15 heures “ sur bristol. lors de la soirée de Gala (1000 personnes).

Bristol illustré de la digigraphie « plaquage gallois » ainsi que de la nouvelle d’Eric Platel “le peintre et l’enfant“.

L’artiste peignait l’enfant… et l’enfant regardait l’artiste…

Un peu déçu quand même…

Son oncle ne ressemblait pas du tout au peintre de la carte postale, jaunie, écornée, oubliée et retrouvée dans la vieille malle aux trésors du grenier familial.

Pas de large blouse noire tachetée de couleurs, pas de chevalet, pas de pouce rigolo transperçant une palette et pas le moindre pinceau.

Non. Seulement une ardoise, probablement magique, elle était couleur argent, crayonnée, caressée par le peintre à l’aide d’un étrange stylo-pinceau, magique lui aussi, puisque sans poils et sans plume.

Curieusement, l’artiste ne regardait jamais ni sa main ni l’ardoise. Ses yeux ne quittaient le grand écran lumineux que pour des regards furtifs sur son neveu, figé, rivé à son tabouret comme une statue à son socle. Une statue qui trouvait le temps bien long !

- Tu veux voir ?

Bien sûr qu’il voulait voir. Descente du haut tabouret… examen… réflexion… commentaire…

- Mon maillot… tu pourrais le faire… euh ! comme celui de l’équipe de France..?

Et l’oncle de sourire et de reprendre ardoise et crayon magiques.

L’enfant, maintenant, était satisfait. Mais comment montrer cette image à ses copains de l’école de Rugby.

Il n’allait quand même pas les faire défiler un à un devant l’écran, pour se faire admirer dans son superbe maillot bleu…

Le peintre, à présent, s’affairait devant une sorte de grand chariot, un étrange appareil, ronronnant au rythme de très jolis clignotants rouges et verts.

- Ton image… que tu vois sur l’écran… tu vas la retrouver dans quelques secondes, grâce à Dame Machine et ses pinceaux électroniques, sur une grande feuille de papier ou sur une toile… à toi de choisir ! Et on peut même la faire plus grande si tu préfères… et la mettre dans un cadre…

L’oncle ébouriffa les cheveux de son rugbyman de neveu.

- Comme çà, tu pourras la garder longtemps, la montrer à tes enfants, à tes petits-enfants… et puis, tout à l’heure… à tes copains !

Silence… réflexion… décision… Quand il sera grand, lui aussi il sera peintre…

Si cela, toutefois, lui laisse le temps de jouer au Rugby !

Eric Platel Mai 2005


Le site du dimanche à15h

Afin de vous offrir une expérience utilisateur optimale sur le site, nous utilisons des cookies fonctionnels qui assurent le bon fonctionnement de nos services et en mesurent l’audience. Certains tiers utilisent également des cookies de suivi marketing sur le site pour vous montrer des publicités personnalisées sur d’autres sites Web et dans leurs applications. En cliquant sur le bouton “J’accepte” vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre page “Informations sur les cookies” ainsi que notre “Politique de confidentialité“. Vous pouvez ajuster vos préférences ici.